Symphonie 2 : bande magnétique